Archive pour la catégorie ‘Concerts’

Le samedi 24 mai 2014, Viva Voce a eu le plaisir de donner son programme 2014 avec piano dans l’église de Poucharramet.
Après le « Salve Regina » de Javier Busto a capella, nous avons donné des pièces d’Elgar et de la musique française (Berlioz, Massenet, Franck, Bonis). Programme très plaisant et inédit, que nous redonnerons après l’été, à Géménos d’abord (près de Marseille), puis à Toulouse (chapelle Ste Anne).

Lise Lienhart nous accompagnait au piano.

Quelques images et extraits de ce concert très réussi. w.festivocal.org/viva-voce/wp-content/uploads/04-My-love-dwelt-in-a-Northern-Land-Elgar.mp3″][/audio]

IMG_4887 IMG_4941

Chœur et orgue 2012

Une belle et intense rencontre musicale à Mirepoix

Le dimanche 17 juin 2012, Viva Voce donnait un concert dans l’impressionnante nef de la cathédrale de Mirepoix. Invité par l’Association des Amis de l’Orgue, l’ensemble vocal avait tout naturellement choisi un  programme avec orgue. Et c’est avec Stéphane Bois à la console de l’instrument que s’est déroulé ce programme ambitieux et attrayant.

L’orgue historique de Mirepoix, (achevé en 1891), chef d’œuvre du facteur allemand Link, est un instrument unique en France par son esthétique romantique  et par son importance.  Derrière son buffet néo-gothique, se cachent 40 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier, et offrant des sonorités d’une finesse et d’une variété extrêmes, que Stéphane Bois, titulaire et grand familier de l’instrument, a su magnifier tout au long de la soirée.

Cette  rencontre avec un musicien de ce talent et de cette sensibilité musicale ne pouvait  qu’amener le chœur à se transcender et  donner le meilleur de lui-même.

Le choix du programme, établi  en étroite harmonie avec Stéphane Bois, rendait hommage dans une première partie à la musique romantique allemande : Félix Mendelssohn (1809-1847) tout d’abord, avec sa belle et redoutable quatrième sonate pour orgue, et les trois motets pour chœur de femmes et orgue. Nous avions pris le parti avec Stéphane, d’alterner les mouvements de la sonate et les motets, dont les tonalités s’accordaient à merveille. On put donc entendre successivement l’  « allegro con brio » de la sonate, puis le motet du temps de l’Avent « Veni, Domine » ; l’ « andante religioso » précédait le « Laudate pueri Dominum » ; l’ « allegretto » lui succédait, avant le motet pour le temps pascal « Surrexit pastor bonus ». Ce fut ensuite le psaume 13 de Johannes Brahms (1833-1897), à l’écriture très imprégné des grands maîtres de la polyphonie , et d’une grande tension vocale.

Ce volet romantique allemand était suivi par de la musique française : l’Improvisation  pour orgue n°7 (op.150) de Camille Saint-Saëns mettait encore en exergue la virtuosité et l’exigence musicale de Stéphane Bois, et les ressources inépuisables de l’instrument.

Et le concert se concluait par la « Messe Brève en l’honneur de Sainte Anne » pour trois voix égales avec accompagnement d’orgue, de Guy Ropartz (1864-1955). Une œuvre d’une grande intensité et d’une profondeur qui ont véritablement touché le public.

De cette expérience musicale et humaine, Viva Voce retiendra aussi la communion qui a su s’établir entre les interprètes, au service d’œuvres peu connues mais d’une richesse inégalée. La collaboration a été des plus féconde avec Stéphane Bois, qui a su  mettre son expérience, son talent et sa gentillesse au diapason du chœur et de son chef, et les emmener vers le meilleur, dans une atmosphère de confiance et d’échange fructueux. Qu’il en soit vivement remercié.

Cette expérience ne restera pas sans suite, puisque un projet imminent les réunira dans les semaines à venir, pour la création d’une pièce écrite par Jean-Luc Defontaine : « Diane et Séléné ».

L'orgue Link de la cathédrale de Mirepoix

L'envers du décors: A quelques minutes du début du concert, Stéphane Bois accorde l'instrument.

 

 

 

 Le samedi 12 novembre 2011, l’ensemble vocal a eu le plaisir de se produire à Bruxelles, plus précisément dans l’abbaye de La Cambre, magnifique lieu où l’église abbatiale, aujourd’hui paroisse, nous accueillait pour un concert et une création mondiale.

L’oeuvre créée, « Visioni », a été écrite par Jacques Alphonse De Zeegant. D’une écriture classique dans laquelle la ligne mélodique est essentielle et chaleureuse, profondément respectueuse du texte – tiré de l’Apocalypse – , la partition  fait appel, outre un choeur de femmes, à une soliste mezzo-soprano et une harpe. Point culminant du concert, Visioni était précédé par tout un programme choral exigeant: « Tota pulchra es » de M.Duruflé, « Litanies à la Vierge Noire », « Ave Verum » et deux extraits du « Dialogue des Carmélites »de F.Poulenc, Messe de A.Caplet, ainsi que par des ponctuation d’orgue et de harpe. Sous le titre de  « L’ Apocalypse de Saint Jean », le concert était articulé autour d’extraits choisis de ce livre fameux et terrible du Nouveau Testament, lus avec brio par un récitant. Cette mise en perspective contribua à faire de ce concert bien autre chose qu’une suite de pièces sacrées, mais un véritable oratorio, contenant sa propre dramaturgie.

Les artistes associés à Viva Voce étaient la soprano Claudin Solanet, dont le timbre enchanta l’auditoire, la harpiste Annie Lavoisier, professeur au conservatoire de Bruxelles, et l’organiste Jan Van Mol; le récitant était P. de Buttet. L’acoustique de l’église cistercienne et les éclairages soignés contribuèrent à leur manière à la belle réussite de ce concert, unanimement loué par les auditeurs.

Admirablement accueillies par leur hôtes bruxellois, remarquablement entourées de musiciens de grand talent et d’un abord très agréable, portées par la magie du lieu, les choristes et leur chef ont donné là un de leurs meilleurs concerts. Et c’est avec l’espoir de redonner peut-être ces oeuvre dans un autre cadre, que les uns et les autres ont repris le chemin de leurs aventures musicales diverses.

 

VIVA VOCE a prêté son concours à ce premier festival printanier à Poucharramet, le dimanche 29 mai 2011.

 

« Lyre et Elles »,  « sous-groupe » de Viva voce, constitué de cinq choristes acceptant des répétitions supplémentaires et souhaitant s’engager dans un répertoire de « musique légère » s’est produit dans l’après-midi, en alternance avec deux autres ensembles vocaux aux styles bien marqués : Quat’à Strophes, et Ragad’Oc. Les lieux : la Maison de la Terre, la halle de la mairie, la place du village.

Après midi bon-enfant, suivie par un public chaleureux et ravi, et agrémentée par un temps superbe donnant envie de musarder d’une chanson de Brassens à une « impro » métissée, en passant par un tube de Trénet…  Un repas champêtre agrémenté de « canons à boire » (mais tout de même chantés !) amenait tout doucement public et choristes vers le concert du soir à l’église. Celle-ci résonnait successivement des harmonies de Poulenc, Schmitt, Chailley et Holst (avec Viva Voce ), puis des voix masculines de Résonances chantant Mendelssohn, pour finir en beauté avec Quinte et Sens, septuor (temporairement sextuor) au sommet de son art, dans un programme mêlant avec bonheur des œuvres de Bach et de compositeurs contemporains.

Les nombreuses réactions des participants (public ou chanteurs) ont souligné la variété des styles , la qualité des ensembles, la maitrise de l’organisation et l’ambiance détendue et agréable de ce premier festival. Rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine !

 

 

Dimanche 29 mai 2011VIVA VOCE participe à la création de « Terre de Chœurs », Premier Festival de chant choral de Poucharramet (31)
Ce petit village du sud-ouest toulousain, havre de paix et de tranquillité, prépare son premier Festival de Chant choral. Librement inspiré du Festivocal « Petits choeurs d’automne » d’Ayguevives, cher au choeur ViVAVoce, qui a toujours sû allier convivialité et qualité artistique, il a pour vocation d’amener hors de la grand’ ville les talents vocaux réunis par l’amour de la polyphonie.
Il se déroulera en plusieurs lieux du village, et en trois épisodes successifs, mettant en valeur la diversité des pratiques chorales, représentée pas six ensembles vocaux :
à 16h30, à la « Maison de la Terre », magnifique maison à colombages, l’association éponyme, organisatrice de l’évènement, recevra trois ensembles :
Quat’à Strophes, qui, comme son nom ne l’indique pas, produit de la chanson française harmonisée de qualité…
RagadOc, qui s’inspire des musiques du monde pour emmener le public sur des chemins méconnus.
« Lyre et Elles », nouvelles venues sur les tréteaux, quatre choristes de Viva Voce sans autre prétention que de (se) faire plaisir dans un répertoire de chansons françaises.
Ces trois groupes animeront simultanément quelques lieux ouverts du village.
Puis ce sera « l’Heure du Canon »… Autour d’une collation (et un verre à la main!), chacun (choriste et auditeurs) sera invité à apprendre et chanter sur le tas (zinc?) quelques « canons à boire », genre musical peu connu mais non dépourvu de vertus euphorisantes . Une restauration sera proposée.
20h30 sera l’heure d’un dernier concert, à l’église de Poucharramet (XIIIème siècle – monument historique – vaut le détour!)
Trois ensembles se produiront, toujours sous le signe de la diversité:
ViVa Voce, qui, à maintes reprises, a fait résonner ces voûtes séculaires de ses délicates harmonies féminines.
Contraste assuré avec Résonnance, chœur d’hommes, dirigé par Michel Burello, que l’on découvrira dans un répertoire romantique.
et enfin, Quint et Sens, magnifique ensemble à voix mixtes, à peine sorti de l’enregistrement de son premier disque, et qui clôturera en beauté ce premier Festival.
Notez donc cette fameuse date: DIMANCHE 29 mai 2011, à partir de 16h30
n.b.: l’accès à toutes ces manifestations est gratuit.

L’église St Paul d’Auterive, (commune de 8000 habitants au sud-est de Toulouse), magnifiquement restaurée et mise en valeur par de subtils éclairages, possède de nombreux trésors: fresques, sculptures, tableaux, statues, fers forgés, etc… Un orgue du XVIII ème siècle séduit particulièrement les musiciens, et une association des amis de l’orgue très activement  présidée par Mme Marie-France Gélard, organiste titulaire du lieu, fait vivre et apprécier  l’instrument par l’organisation de concerts réguliers.

C’est dans ce cadre très porteur, que VIVA VOCE se produit régulièrement, puisque des liens tant amicaux que musicaux se sont liés au fil des ans avec l’équipe organisatrice. Séduit par l’accueil chaleureux, la beauté des lieux, l’ acoustique… et le chauffage, l’ensemble vocal proposait cette année les « Vêpres pour la fête des Saints Innocents » de Johann Michaël Haydn.

Écrite à l’origine pour le chœur d’enfants de la cathédrale de Salzbourg, cette oeuvre (aussi peu connue que son auteur, frère cadet du grand Joseph),  met en valeur les trois pupitres du chœur, mais aussi l’individualité des voix par de courts soli qui ponctuent les différentes pièces des vêpres (voir ce chapitre dans la catégorie « Répertoire »). Un ensemble instrumental à cordes (Violon I et II) et un continuo à l’orgue positif et au violoncelle enrichissent l’ensemble. Mais l’originalité de cette interprétation réside dans la présence d’une « schola » de voix d’hommes, qui chante les antiennes grégoriennes encadrant les psaumes, ramenant toujours ces pièces souvent brillantes vers une plus grande intériorité.

En première partie du concert, les jeunes instrumentistes, lauréates du Conservatoire de Toulouse, ont donné un aperçu de leur talent dans un programme proposant une intelligente progression allant du solo (Allemande pour Violoncelle seul de J.S.Bach) à un duo de Mozart, pour conclure par une très belle interprétation du Concerto pour la nuit de Noël de Corelli. Citons les toutes: Sonia Rodriguez et Maïllis Bonnefous au violon, Agnès Mathieu au violoncelle, Tania Dovgal à l’orgue.

Beatus vir (extrait du concert – fichier MP3)

Trois photos du concert (clichés Ch.M. De Graeve):

Deux concerts ont clôturé l’année 2010:

Le premier s’est déroulé le dimanche 28 novembre en l’église St Exupère de Toulouse. Concert partagé avec deux organistes de renom: Stéphane Bois et Matthieu de Miguel, qui nous ont fait découvrir les possibilités de l’orgue à 4 mains (et autant de pieds ?), dans des transcriptions dont ils sont les auteurs. Viva Voce a interprété des oeuvres a capella : « Benedictiones » de Roland-Manuel, « Trois Antiennes à la Vierge Marie » d’Henri Busser, « La mort du rossignol » et « le passant de Passy »  de Florent Schmitt, Deux « Fables de La Fontaine » de Marie-Madeleine Duruflé

Une brève mais belle collaboration a réuni ensuite Viva Voce et l’orgue (tenu par Stéphane Bois) dans les toujours appréciées « Litanies à la Vierge Noire » de Francis Poulenc.

A l’approche de Noël, Viva Voce a ensuite apporté sa contribution à un concert conçu par Mariano Sans en l’église de Tournefeuille et qui réunissait deux autres choeurs: l’ensemble vocal de Tournefeuille et le choeur  « Plein-Jeux ».

Belle fin d’année musicale pour VIVA VOCE :

Le mercredi 2 juin 2010, le chœur était invité au Temple du Salin de Toulouse, par l’ensemble vocal NOTA BENE, dirigé par Delphine Armand. Le thème de ce concert était: « Autour de Duruflé ».

A notre programme des œuvres a capella :  « Ave verum corpus » de Francis Poulenc, Six fables de La Fontaine  de Marie-Madeleine Duruflé, « La mort du rossignol » et « Le passant de Passy »   de Florent Schmitt. Accompagnées à l’orgue par Mark Opstad (sur un magnifique instrument de Jean Daldosso), nous avons chanté les fameuses « Litanies à la Vierge Noire » de Francis Poulenc.

Merci à nos amis de Nota Bene pour ce moment musical partagé.

Le dimanche 20 juin 2010, nous donnions en l’église St Gilles de Rieumes (Haute-garonne), notre « grand » programme de l’année: Les « Vêpres pour la fête des Saints Innocents » de Johann Michaël Haydn.

Le répertoire pour voix de femmes antérieur au XIXème siècle est assez peu fourni. C’est dire le plaisir qu’a eu le chœur à se plonger dans cette esthétique classique ((Michaël Haydn, frère cadet de Joseph, est le strict contemporain de Mozart). Il s’agit là d’une pièce concertante, pour chœur, solistes du choeur, et instruments, destinée bien évidemment aux enfants de la maîtrise de la cathédrale de Salzbourg, mais tout à fait compatible avec les voix féminines.

schola grégorienne

(crédit photos: Charles-Marie De Graeve)

Les antiennes grégoriennes étaient chantées entre les psaumes par une schola de quatre voix d’hommes, constituée pour l’occasion.

L’ensemble instrumental, formé lui aussi pour l’événement, était constitué de jeunes et très talentueux élèves de Conservatoires. En première partie, Jeanne Mathieu et sa sœur Agnès, respectivement violoniste et violoncelliste, ont donné toute la mesure de leurs musicalité dans des œuvres de Haëndel et Bartok, avant d’être rejointes par Sonia Rodriguez au violon et Tania Dovgal à l’orgue, dans le Concerto pour la nuit de Noël De Corelli (puis par Pierre Minier, Emmanuel Mathieu aux cors).

Les échos de ce concert ayant été unanimement élogieux, nous ne pouvons que vous engager à réserver dors et déjà les dates suivantes pour venir l’écouter à votre tour:  le samedi 15 janvier 2011 (soirée) à l’église St Exupère de Toulouse (allées Jules Guesde, proche théâtre Sorano), et le lendemain dimanche 16 janvier (après-midi) à l’église d’Auterives.

(photos: P.M. De Graeve)

projet affiche Noël_f_2009_WEBC’est Noël avant l’heure avec VIVA VOCE !
Deux concerts vous attendent prochainement : le samedi 5 décembre à 20 heures au temple du Carla-Bayle (magnifique village qui domine la vallée de la Lèze) et le lendemain dimanche 6 décembre à 17 heures, à l’église de Poucharramet. Deux lieux charmants et accueillants qui résonneront de Noëls du monde et de sonorités inhabituelles : Traditionnellement, les « Musiciens du Terroir » seront là avec leurs ocarinas, accordéons, cordes et autres flûtes de roseau. Mais la curiosité du jour sera la présence des « Sonneurs du Midi ». Cet ensemble de quatre musiciens, pratique une forme musicale rare : les « handbells », cloches à main jouées en alternance par les protagonistes. Passionnés de carillons d’église (celui de Pamiers en Ariège, ou ceux de N.D. de La Platé à Castres ou de N.D. de Ladrèche près d’Albi) ils se sont spécialisés dans le jeu de ces « carillons de table » que sont les handbells. Leur répertoire sera constitué pour l’occasion, de Noëls harmonisés, et ils se mêleront aussi aux voix de VIVA VOCE et aux autres instruments.
Pour ces deux concerts, le prix d’entrée est fixé à 10 € (gratuit pour les enfants). A Poucharramet, le bénéfice ira à l’association caritative « Save-Savès », qui œuvre depuis des années à l’accès aux études d’enfants rwandais.

VIVA VOCE sera présent à la manifestation chorale organisée ce dimanche 14 décembre à l’auditorium St Pierre des Cuisines par l’association « Je monte sur scène ».
De nombreux groupes vocaux de la région se produiront à cette occasion. Venez les découvrir!

Notre passage sur scène est prévu à 18h30.

Notre programme: Fables de La Fontaine de M.M.Duruflé, Rondels de Ch. d’Orléans de J.M.Damase, Laude alla Vergine Maria de Verdi, et Duos de Mendelssohn, avec la participation exceptionnelle et amicale de Marie Condamin au piano.